Enkidiev ou Irianeth

Les chevaliers d'Émeraude
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adriel
Mage d'Emeraude
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 20
Localisation : Là où bon me semble

Feuille de personnage
Âge du personnage: 31 ans
Âme-soeur: X
maitre/écuyer: X

MessageSujet: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Sam 12 Jan - 7:44

Adriel se levait de bonne humeur aujourd'hui. Le soleil pointait paisiblement sur Emeraude, illuminant la tour du magicien de reflets dorés. Ce n'est pas le soleil, mais le chat, qui réveilla le Mage d'Emeraude. Le gracieux félin au pelage de nuit sauta sur le torse de son maitre et ami, prenant bien soin de planter ses griffes.
**Ciel ! ** Le magicien avait bondit, renversant son chat au passage, et faisant tomber tous ses draps. **Tu ne peux pas me laisser dormir, à la fin ? rugit-il télépathiquement. C'est la troisième fois ce matin ! **

**Tu n'as qu'à arréter d'observer les étoiles toute les nuits et dormir un peu plus ! répliqua l'animal avec véhémence. En attendant, tu donne ton premier cour aujourd'hui, alors lève-toi !**

Adriel savait que son compagnon avait raison. D'ailleurs, il avait toujours raison. Ce chat si particulier fit a rencontre du sorcier, trois ans plutôt, à la frontière féérique du Royaume des Elfes. L'animal, si on peut le désigner ainsi, avait vécu auprès des deux races, et grâce à la magie dont ils étaient imprégnés, finit par les comprendre et pu leur répondre télépathiquement. Ainsi, le vagabond avait continué son voyage, suivi par son fidèle compagnon, qui ne l'avait jamais quitté depuis.

Ainsi, après un passage à sa salle d'eau privé, à l'étage supérieur de la tour, le magicien enfila une tunique et un pantalon, noirs tout les deux, chaussa ses bottes, et descendit au premier pallier de la tour, sous ses appartements, dans la salle de classe. Ces derniers jours, il s'était engagé dans la rénovation de la salle, et n'était pas déçu du résultat. La pièce ressemblait maintenant à une clairière boisée, le sol étant recouvert de tendre pelouse verte, et les murs couverts d'un entrelac de lianes et de branchages. Le résutat était plus vrai que nature. Le tout n'était en fait qu'enchentements complexes et illusions puissantes. De petits poufs pouvaient servir de siège et étaient éparpillés un peu partout dans la clairière. Le ciel, en partie caché par les arbres lluminnait la pièce, et reflétait réellement le temps qu'il faisait au Royaume de Jade.
Après une dernière vérification de ses enchantements, le magicien s'assit tranquillement en position du lotus, et attendit patiemment les écuyers qui devaient arriver d'un instant à l'autre. Le chat s'étira langoureusement et se plaça sur l'un des poufs, dans une zone d'ombre, sous le couvert d'un arbre. Les pas empressés des élèves résonnèrent finalement dans l'escalier de la tour.
Revenir en haut Aller en bas
Lilvia
Déesse ailée protectrice d'émeraude
Déesse ailée protectrice d'émeraude
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 23
Localisation : quelque part où tu ne me trouvera pas

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Âme-soeur: Solarus(sauf si sa change encore)
maitre/écuyer: un maitre? mon popa Lycaon mais je ne l'écoute jamais

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Dim 13 Jan - 21:22

Cela fait un moment que je suis à Emeraude, et je dois avoué que bien des chose se sont passer depuis que j'y suis, d'abord j'avais fait la rencontre de Jéraé, j'avais cru un moment qu'il s'agissait de mon âme soeur tant je le trouvais attirant mais non je m'étais trompé et finalement se n'est plus qu'un ancien amant, ensuite j'avais fait la rencontre du père de mon fils, enfin rencontre façon de parlais car nous avions partagé une nuit d'amour et il m'avait engrossé, sauf qu'a se moment la je croyais qu'il s'agissait d'un elfe et non d'un dieu felin, oh la la si mon père l'apprend je sent que je vais passer un sale quart d'heure, et sans doute le dernier de ma vie. Enfin bref passons, je trouve les humains fascinant, avec eux on a pas vraiment le temps de s’ennuyer bien au contraire, et récemment un mage est arrivé au château et quelque jour après il a était nommé magicien d'émeraude, je ne l'ai jamais rencontré, je sais seulement qu'il s'appel Adriel et que désormais il réside au château, d'ailleurs je vais aller lui rendre une petite visite aujourd'hui, en tant que déesse protectrice d'émeraude je tien à connaitre celui qui enseignera la magie au future chevalier, seulement je ne veux pas qu'il me voie comme une déesse c'est pourquoi je vais prendre l'apparence d'une petite fille de 6 ans, aussitôt dit aussitôt fait, devant mon miroir je me vit rétréssir, ma chevelure corbeau devint rousse, ondulé et me tombé jusqu'au hanche, mes yeux noir virèrent au beu, mon visage fin s'arrondit laissant place au visage angélique d'une enfant, par contre je poussa un petit crie de surprise lorsque devant ma glace je vit ma robe tombé au sol, évidement elle n'avait pas suivit le mouvement et du coup elle était devenu trop grande, je la transforma donc en petite robe rose, je l'aurais bien fait bustiere mais d'une part je n'avais plus la poitrine nécessaire pour la tenir en place et d'une autre part ce genre de robe ne convient pas à une enfant de 6 ans, de ce faite elle était simple à manche longue et sans aucun décolté, de toute façon j'étais devenu plate il n'y avait donc plus rien à voir. Je m'examina dans le miroir puis satisfaite je passa la tête hors de la chambre que le roi m'avais offert, ne voyant personne je m'engagea dans le couloir, ayant pris l'apparence d'une enfant il fallait que je me comporte comme tel, je me mit donc à sautillait en direction de la tour du mage Adriel, toute en cachant mon aura divine afin que personne ne puisse me démasquer.

Une fois arriver en bas de la tour je m'arrêta soudainement, euh fallait peut être que je pense à un nom, sinon cela ne servait à rien que je change d'apparence, je réfléchie donc puis finalement je trouva un nom qui me plaisait bien, Europe. Je respira un bon coup puis je monta les marches jusqu'à arriver devant une porte derrière laquelle je sentais une aura magique qui n'appartenais certainement pas à un élève, je l'ouvris à peine, juste histoire de voir qui se trouvait à l'intérieur, la première chose que je vis se fut le chat, flûte décidément les félins me poursuive, bon tant pis, je jeta ensuite un oeil sur l'homme qui se tenait non loin de l'animal, grand plutôt bien fait, je le trouvas pas mal, mais il ne fallait pas que j'oublie que je me faisait passer pour une futur élève. Timidement j'ouvris un peu plus la porte me cachant à moitié derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan
descendant divin, écuyer d'émeraude et porteur de lumière
descendant divin, écuyer d'émeraude et porteur de lumière
avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout et nulle part en même temps

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16ans
Âme-soeur: Le coeur est un objet de torture qui peut être manipuler. C'est assez complexe de savoir qui nous est lié dans un monde comme celui-ci
maitre/écuyer: Écuyer de Maria-Maï

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Lun 14 Jan - 23:20

 
Tout allait de travers dans mon esprit depuis cette première journée d’entrainement. Je ne pouvais même plus savoir ce qui se passait dans mon propre corps. Mon cœur battait la chamade lorsque je pensais à mon maitre et je ne pouvais toujours pas savoir pourquoi. J’aurais bien aimé me rendre à la bibliothèque pour faire des recherches, mais à mon arrivé au château après l’entrainement dans les bois, je dus aller manger avec les autres chevaliers et écuyers puis après il était rendu un peu trop tard pour me rendre dans cette partie du château. De toute façon cela pouvait attendre je n’avais pas vraiment de chose à faire le lendemain, alors j’allais avoir tout le temps nécessaire pour faire mes recherches. Je n’avais toujours pas changé de chambre, étant écuyer depuis moins de 24h, je gagnai ma chambre dans l’aile dédié aux élèves. À cette heure, elle était encore bruyante, alors je ne fis que m’enfermer dans ma chambre et pris mon livre de chevet pour faire un peu de lecture avant de dormir. Cependant, quelqu’un cogna à la porte. Je fus plutôt surpris d’avoir de la visite à cette heure aussi tardive. En ouvrant la porte, je vis un serviteur, il venait tout simplement me voir pour faire le déménagement des mes effets dans la chambre de mon maître. C’était surtout pour libérer la place, parce qu’avec l’âge à laquelle j’étais rendu, il me restait que très peu de temps avant que je possède ma propre chambre dans l’aile des chevaliers. J’offris mon aide au serviteur pour amener tous mes effets dans l’autre chambre. Cela ne pris que très peu de temps avant que je sois changé de chambre. Cela fut plutôt bizarre de me trouver ici. Voir cette chambre séparé en deux par un grand rideau que les serviteurs avaient installé avant qu’on me déménage.

Je dus me sortir de cette stupide penser à commençant à placer mes effets. Maria n’arriva pas pendant tout ce temps. Elle avait surement d’autre chose à faire et je n’avais pas besoins de savoir de quoi il s’agissait. Alors, je fis que reprendre ma lecture là ou je l’avais laissé. Cela ne prit que très peu de temps avant que je trouve le sommeil. Un sommeil qui fut plutôt agréable. Le lendemain matin, je me fis réveiller par les coups qu’on porta à la porte de la chambre. Regardant en direction du rideau, je ne vis aucun signe de mouvement. Peut-être était-elle déjà partie au bain. Je me levai puis alla répondre. C’était encore un serviteur, il me donna un message comme quoi le magicien voulait nous voir pour un cours. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas pris de cours avec qui que se soit. Cependant, cela me revint en tête, un nouveau magicien avait été nommé, alors c’était normal qu’il puisse voir tous les écuyers à qui il n’a pas eu le temps d’enseigner. Je remerciai le serviteur puis referma la porte doucement. Je pris quelques effets puis partie en direction des bains. En arrivant, je n’entendis aucun bruit à l’intérieur, alors j’en profitai pour aller me ressourcer. Cela fut plutôt agréable, je pris plusieurs longues minutes puis profita que les masseurs étaient encore là pour me détendre encore plus. Cela fut plutôt dur de quitter la pièce, j’avais tellement eu le temps de me relaxer que je n’avais même pas le goût de continuer la journée.

Ce fut mon devoir qui me rappela à l’ordre. Lorsque je fus sorti, je retournai à ma nouvelle chambre, cognant avant de rentrer pour ne pas surprendre mon maître. Aucune réponse, alors j’entrai puis me changea. Me dépêchant un peu pour être sur de ne pas être trop en retard pour son ‘’rendez-vous’’ avec le nouveau magicien. Lorsque je fus habillé, je pris la direction de la tour du magicien d’un pas plutôt rapide. Je n’avais aucune chance, je pouvais déjà entendre les élèves s’activer. Je pris un raccourcit, utilisant ma magie, je me fis réapparaitre dans les marches de la tour. En arrivant au sommet, je surpris une jeune fille dans le cadre de la porte. Cela me fis plutôt sourire de voir une jeune élève entrain d’espionner le magicien. Je m’approchai d’elle et déposa ma main sur son épaule puis je m’approchai de son oreille pour lui dire deux ou trois mots.


- ‘’C’est normal d’avoir peur dans les premiers jours, mais ce n’est pas en restant là que cette peur partira.’’

Je lui souris puis entra dans la pièce après avoir cogner sur la porte. Je vins m’agenouiller devant le magicien, mais juste avant je tournai la tête vers la jeune fille rousse et lui fit signe de venir me rejoindre. Un genou en terre, je regardais le magicien dans les yeux. Je n’étais pas supposer le faire, mais pourtant je n’avais pas la peur de cet homme comme je l’aurais eu le connaissant dans mon plus jeune temps. C’était surement un état naturelle, alors je n’avais pas à m’en faire. Connaissant tous les règles concernant la magie, j’abaissai le mur qui entourait mes pensés. De toute façon, je n’avais rien à cacher à personne. Ils étaient mes alliés et j’avais confiance qu’aucun irait voir mon maître pour leur dire ce que je ressentais.

- ‘’Bonjour maître, je suis Ethan. J’ai eu peur d’être en retard, mais à ce que je vois je ne le suis pas. J’aimerais vous félicité pour se poste de magicien que vous avez obtenu. Ce n’est surement pas tous les jours qu’on trouve quelqu’un près à enseigner à des petits monstres.’’ Dis-je laissant un léger sourire amuser sur mes lèvres.



Dernière édition par Ethan le Jeu 18 Juil - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Razyell

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Mer 16 Jan - 6:50

Je me trouvais là, assis seul dans une immense étendue d'herbe dans laquelle seul un gigantesque arbre était visible. Une douce brise parvint jusqu'à moi faisant danser mes cheveux, provoquant en moi un sentiment de soulagement, d'apaisement. Bien que l'herbe sur laquelle j'étais assis était parfaitement confortable, je finis par me lever et marcha dans cette plaine verdoyante baignant sous un soleil radieux. Pas trop chaud, les rayons du soleil qui parvenaient à ma peau me faisait un immense bien. Un sourire sur mon visage, je semblais satisfait d'être ici et je m'approchais de plus en plus du seul arbre présent dans la plaine. Je finis par m'assoir dos à cet arbre et m'assoupir.

Durant quelques instants, je n'entendais rien, le vide était en moi mais aussi autour de moi. Néanmoins, quelques secondes plus tard, la chaleur du soleil disparue, la brise cessa et lorsque j'ouvris finalement les yeux, je fus subjugué par ce qui s'offrait à eux. La magnifique plaine verdoyante s'était transformée en un immense brasier qui se rapprochait dangereusement de ma position et menaçait de brûler non seulement moi mais aussi l'arbre contre lequel j'étais appuyé.

Les flammes nous entouraient moi et l'arbre, nous n'avions plus aucune chance de sortir de ce piège indemne, la maîtrise médiocre du vent que j'avais n'aurait fait qu'empirer les choses. Alors que tout semblait perdu et que les flammes se refermaient sur nous, elles cessèrent tout à coup mais tout était dévasté. Un homme à l'apparence humaine fit son apparition, une épée à la main et s'avançait vers moi. Vêtu d'une cape pourpre, il fendit l'air avec son arme vers moi. Je pus éviter le coup rapidement mais je ne vis pas son talon venir droit dans mon visage me faisant rouler quelques pas plus loin dans le brasier éteint. Il finit par me rejoindre et m'attrapa par le col en me soulevant comme une feuille.

- Regardes autour de toi, voici ce qui attend ton monde si tu ne le protège pas. Je n'ai absolument pas le droit de te révéler mon identité mais je vais le faire malgré tout, je suis un dieu, celui qui règne sur les rêves, taches de ne pas l'oublier.

Je fus soudainement secoué et tout ce qui trouvait autour de moi sombra dans un immense vortex sombre.

Tout en sueur, j'ouvris finalement les yeux, le soleil frappant déjà dans ma chambre. Je me demandais immédiatement si ce que j'avais vu dans mon sommeil était réel ou pas... après tout ce n'était qu'un rêve. Pendant plusieurs minutes je resta assis sur mon lit en regardant les oiseaux qui passaient devant ma fenêtre. Je réfléchissais, j'attendais qu'une réponse se présente à mon esprit afin de faire fuir tout ces doutes mais rien ne vint.

Je me résolu finalement à quitter ma chambre et à prendre le chemin qui menait vers les bains. A peine arrivé, je me plongea dans l'eau tiède et y resta pendant quelques minutes avant de quitter l'eau. Après m'être habillé, je me dirigea vers les cuisines afin de prendre un quelconque fruit qui me donnerait de l'énergie pour toute cette matinée. Les cuisiniers me donnèrent deux fruits rouges ronds que j'engloutis rapidement avant de les saluer et de quitter les cuisines.

Marchant dans les couloirs, je croisais beaucoup de servants qui vaquaient à leurs tâches habituelles et qui me saluaient en passant. Je semblais être connu de tous dans ce château, un futur écuyer d'Émeraude, futur Chevalier qui aurait plus tard droit à tous les traitements de faveurs. Je m'arrêta un moment, m'appuyant sur le bord d'une fenêtre que j'avais par hasard trouver là. Je pouvais voir tout ce qui se passait en bas, les marchands, les autres personnes qui marchaient sans se soucier de ce qui pourrait se passer à n'importe quel moment.

Soudain, les images de mon rêve me revinrent à l'esprit mais je vis alors le château d'Émeraude en feu un bref instant. Cette vision suffit à m'inquiéter et à provoquer une fois encore le doute en moi. Que se passait-il dans mon esprit en ce moment ? Clignant rapidement des yeux plusieurs fois, je crus voir cet homme qui m'était apparu dans mon rêve. Je me frotta alors les yeux avant de reprendre ma route. Je ne fis que quelques pas et mes oreilles s'agitèrent très rapidement montrant que je venais de me souvenir de quelque chose. Oui, j'avais aujourd'hui la possibilité d'assister à un cours avec le magicien d'Émeraude. Je n'allais certainement pas m'en priver.

Rapidement, je parvins à sa tour malgré la distance que j'avais eu à parcourir. Je gravis rapidement les marches de sa tour presque en courant et je fus stoppé net quand je vis qu'une petite fille attendait timidement derrière la porte. Je me demandais ce qu'elle pouvait bien faire ici et je compris qu'elle avait peur d'entrer. Je me présenta donc à elle :

- Bonjour, je suis l'Écuyer Razyell d'Émeraude... ou devrais-je dire futur écuyer. Tu n'entres pas ? Tu voudrais qu'on entre ensemble peut-être ?

J'avais sur mon visage ce sourire naturel qui me rendait sans doute moins agressif et plus docile. Je lui tendis alors ma main en espérant qu'elle la prenne et qu'on puisse entrer tous les deux dans la salle de cours. Je tourna un instant la tête afin d'essayer de voir qui était dans la pièce mais je vis qu'un jeune garçon, un genou à terre devant le magicien.

* Autant de manières devant le magicien ? Comptez pas sur moi même si j'ai beaucoup d'estime pour lui... *
Revenir en haut Aller en bas
Lilvia
Déesse ailée protectrice d'émeraude
Déesse ailée protectrice d'émeraude
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 23
Localisation : quelque part où tu ne me trouvera pas

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Âme-soeur: Solarus(sauf si sa change encore)
maitre/écuyer: un maitre? mon popa Lycaon mais je ne l'écoute jamais

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Mar 22 Jan - 2:57

Trop occupé à observer le nouveau magicien d’Émeraude, je ne fit attention à la personne qui s'approchait de moi, que lorsque celle-ci posa une main sur mon épaule, ma réaction fut toute naturel, je sursauta, bin oui si je commençais à lui apprendre à volé je ferais sauter ma couverture et ce n'est pas vraiment ce que je désir. S'approchant de mon oreille, il y chuchota quelques mots, j'avais envie de lui dire que je n'avais pas peur mais que je faisais exprès mais la encore ce n'est pas toute à fait la réaction qu'il faut que j'adopte. Si je voulais passer pour une nouvelle élève, mais surtout pour une enfant, il fallait que j'adopte une nouvelle personnalité, plus facile à dire qu'à faire, je ne peut me servir que de ce que j'ai vue et non de ce que j'ai vécu, l'enfance d'une déesse n'est pas toute à fait la même que celle d'un humain.

Je baissa la tête en joignant mes mains dans mon dos, puis du bout des pieds je traça un petit cercle sur le sol, c'est donc ainsi que je me rendis compte que trop habituais à marcher pied nu, j'avais complétement oublier de faire apparaitre des chaussures mais je ne pouvais pas rattraper cette erreur, du moins pas devant ou à proximité d'eux. Je regarda rentrer le garçon qui m'avait parler, il s'agenouilla devant le mage et se présenta, Lachès, je mémorisa son nom. Puis un autre garçon arriva, il me souri toute en se présentant, je me posa de suite une question simple lorsqu'il me tendit sa main, comment réagirait un enfant humain. La réponse fut rapide et ma réaction du surprendre le dénommé Razyell, je poussa un peu plus la porte et courue me cacher derrière Lachès, m'accrochant au vêtement de l'écuyer, je regarda le garçon qui se tenait devant la porte avec l'air effrayer d'un petit animal sauvage qui venait de voir un prédateur.
Je leva ensuite le regard vers le magicien, puis le baissa aussitôt.

-Je suis...Eu...Europe...en...enchanté

Refaire une petite fille timide n'est pas facile mais je me sent déjà plus à l'aise dans ce rôle, mais bon heureusement que j'ai pas choisie de faire un petit garçon parce que la j'aurais de suite était découverte. Je regarda timidement autour de moi, la pièce ressemblait davantage à une clairière qu'a une salle de classe. Je pouvais même sentir de l'herbe sous mes pieds, étant donner que je passais davantage de temps à voler qu'à marcher, je trouva la sensation plutôt agréable. Je regarda le chat, je jouais le rôle d'une humaine certes mais cela ne voulait pas dire que j'oubliais la race de laquelle je suis issus, bien que je me fiche royalement du fait que les félins et les rapaces se détestent, j'avais quand même une part de moi qui ne les appréciait pas trop, même si j'ai eu un enfant avec un dieu félin.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel
Mage d'Emeraude
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 20
Localisation : Là où bon me semble

Feuille de personnage
Âge du personnage: 31 ans
Âme-soeur: X
maitre/écuyer: X

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Sam 26 Jan - 4:15

Le premier des enfants à entrer était un écuyer. Très grand pour son age, ses cheveux tombait jusqu'à ses omoplates, et ses yeux bleu brillait de reflets violet. Il s'avança jusque devant le magicien et mit genou à terre.

- ‘’Bonjour maître, je suis Lachès. J’ai eu peur d’être en retard, mais à ce que je vois je ne le suis pas. J’aimerais vous féliciter pour ce poste de magicien que vous avez obtenu. Ce n’est surement pas tous les jours qu’on trouve quelqu’un près à enseigner à des petits monstres.’’


Adriel sourit. Ce jeune homme semblait avoir du répondant, et de l'humour. Il avait également ouvert son esprit, ce que le magicien pris pour une marque de confiance. Sans bouger ni ouvrir les yeux, le mage répondit à l'écuyer.

- Relèves toi Ethan, et ferme ton esprit. Je te remercie de tes félicitations, et je te confirme que tu n'est pas en retard. Quant au fait que vous êtes des petits monstres, je n'ai aucun mal à te croire, et tu aurais mieux fait de ne pas m'avertir, maintenant je vais me méfier.
Son ton était posé, quoique réjouit et jovial.

Ouvrant enfin les yeux, il regarda le jeune homme debout devant lui. Alors qu'il allait se lever, une petite fille, qui devait avoir environ 6 ans, se précipita dans la pièce et se cacha derrière les jambes de Ethan. Rousse, avec de grands yeux bleus, elle marchait pieds nus avec une grâce prononcée dans chacun de ses pas. A son entrée dans la pièce, Ciel se redressa et, tout en arquant le dos, se mis à cracher. **Suffit Ciel ! Tu effraies cette pauvre gamine !** **Elle n'est pas normale Adriel, son aura est trop différente.** **Je n'en ai que faire, tant qu'elle ne menace personne. Calmes toi maintenant** Le chat noir se rassit, tout en gardant ses yeux cristallins fixés sur la petite fille.

-Je suis...Eu...Europe...en...enchantée


- Bonjour à toi Europe, j'espère que le chat ne t'as pas effrayée. Je vous présentes à tous les deux Ciel. Il est peu loquace, mais si vous êtes polis, il vous répondra.


Adriel observait la petite fille, méfiant. Son aura semblait effectivement différente. Une infime variation semblait la séparer des humains, différence que seul un elfe ou un magicien ayant vécu plusieurs années parmi eux pouvait déceler, comme c'était d'ailleurs le cas. Il surveillerai attentivement cette jeune demoiselle. Sentant une autre présence derrière la porte, il invita le jeune homme à entrer, par la pensée : **Pourrais-tu nous faire l'honneur de ta présence ? Il est extrêmement mal-élevé d'écouter aux portes, et je préfèrerai que tu assistes à mon cour de l'intérieur** dit-il avec un pointe d'amusement.


Dernière édition par Adriel le Mer 24 Juil - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan
descendant divin, écuyer d'émeraude et porteur de lumière
descendant divin, écuyer d'émeraude et porteur de lumière
avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout et nulle part en même temps

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16ans
Âme-soeur: Le coeur est un objet de torture qui peut être manipuler. C'est assez complexe de savoir qui nous est lié dans un monde comme celui-ci
maitre/écuyer: Écuyer de Maria-Maï

MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   Lun 22 Juil - 11:07

Peut-être était-ce qu’une simple petite impression, mais en quittant les côtés de la jeune fille j’avais cru percevoir une légère différence. Ce n’était pas quelque chose qui devait m’inquiéter, mais elle avait l’air vraiment différente des autres petites que j’avais pu voir durant mes années au palais. De toute manière je n’avais pas plus ma place parmi la normalité dans le royaume. Je pouvais même me demander qu’est-ce que la normalité? Est-ce une personne ne possédant pas de pouvoir magique? Une personne mortelle? Au château on ne pouvait pas dire qu’ils étaient en grande majorité de toute façon. Depuis ma plus tendre enfance je me sentais différent de tous les autres élèves d’Émeraude, ce n’était pas compliquer à comprendre pourquoi, en fait c’est ce que le monde pouvait voir. Quelque chose en moi rendais les personnes beaucoup plus minutieuses. J’avais presque l’impression d’être un bibelot, mais une chance que Maria n’avait pas fait cela de cette façon. En fait mon maître avait été très différent avec moi que peu importe qui dans ce château, est-ce que cela a un rapport avec cette lumière blanche que j’ai vue durant mon entrainement? Il n’y avait aucun moyen de le savoir vraiment, je préférais ne pas lui en parler, en fait peut-être devrais-je garder cela pour moi et faire mes recherches seul.
Lorsque le magicien s’adressa à moi je ne fis qu’obéir, me relevant je pris le temps de refermer mon esprit puis je plongea mon regard dans le sien. Lorsqu’il me parla à son tour des petits gamins qui allait un jour devenir des écuyers je ne pus m’empêcher d’afficher un léger sourire. C’était plutôt intéressant de voir un mage avec un léger sens de l’humour, moi qui avais cru que ce genre de magicien était plus du genre solitaire et refermé. Je devais me tromper et à l’avenir j’allais devoir apprendre à connaitre une personne avant de porter jugement sur sa personne. Lorsque quelque chose s’agrippa à ma jambe je me figea, ne sachant pas à première vue qu’il s’agissait de la petite fille. Lorsque mes yeux se baissèrent sur une petite rousse mon corps en entier redevint plus calme. Je souris de nouveau, je n’étais nullement habituer à ce genre de chose, mais je croyais pouvoir m’y faire. Est-ce que cela voulait dire que j’étais déjà près à avoir peut-être, mais je devais tout d’abord démontrer mes preuves en tant qu’écuyer moi-même. Je déposa ma main sur la tête de la rouquine et lui ébouriffa les cheveux tout en regardant de nouveau le magicien.
Cependant, ce fut le chat qui attira mon attention. Sa réaction face à l’approche de la jeune fille était réellement bizarre. Peut-être que cela voulait dire quelque chose, peut-être que je devais me méfier de la jeune fille dénommé Europe, c’était son nom… Europe c’est bel et bien ce qu’elle venait de dire. Un jolie nom pour une jolie jeune fille, mais à quoi bon est-ce que je pensais. Secouant la tête légèrement je me concentrai sur le chat et son maitre, essayant de comprendre la liaison mentale qu’il y avait entre les deux mortels. Je fus vraiment étonné que le magicien me dise que le chat pouvait nous répondre cela m’intriguais énormément, mais je ne fis que continuer à écouter. Lorsque le magicien parla à l’intrus dans la porte je tourna la tête en sa direction. Je pus remarquer assez facilement qu’il s’agissait d’un autre écuyer, il était déjà tout de même assez grand et bâti, alors il y avait que très peu de chance qu’il soit un élève et la présence d’un chevalier à cette classe m’aurait tout autant surpris. Blond aux yeux bleu, le garçon avait l’air plutôt confiant de sa personne, mais comme je venais de me faire la remarque je devais attendre avant de juger, alors je ne fis que saluer.
’’Bon matin, c’est toi qui à effrayer la petite gamine?’’
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le premier cour [pv Lilvia & les écuyers]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier cour de Grec [Option / Libre aux élèves et profs]
» Premier cour ft Seo Hye Na
» Premier cour d'art! (Pv élèves inscrits)
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enkidiev ou Irianeth :: Enkidiev :: Émeraude :: Le château :: Les tours :: Salle de classe-
Sauter vers: